HISTOIRE

 

Quand on étude l'histoire de Palma on doit considérer qu'il est nécessaire de faire une distinction entre l'histoire du centre de population que, avec des diverses modifications et d'ampliations, nous connaissons aujourd'hui, et l'histoire de la occupation par l'homme des ces terres de la Vega.

 

 

           

 

 

Préhistoire

 

Les étapes historiques qui suivent aux premiers moments d'occupation de ces territoires sont entourés par une certaine obscurité à cause de l'absence de données que nous possédons sur le Paléolithique Moyen et Supérieur, ainsi que du Néolithique. Toutefois, il n'en va pas le même avec les premiers moments de l'utilisation du métal. Le Chalcolitique, période où le cuivre est utilisé, a été documenté grâce à l'excavation du village de la Verduga. Ce site archéologique nous a permis de connaître des vestiges matériels de 4500 ans environ.
Après l'Âge du Cuivre, le bronze a été utilisé par ces groupes de population dispersée de la Vallée du Guadalquivir.
                 

 

 

                                       prehis

 

 

 

                        

 

Protohistoire

 

Les peuples de la Vallée du Guadalquivir commençaient à être influés par les grecs et les phéniciens dans la période orientalisante (tartessique) qui a aussi un échantillon représentatif dans des zones proches à Palma del Río, comme La Saetilla ou Vega de Santa Lucía.

                                      

 

                      Proto

 

 

           

  

Antiquité

 

Après la conquête romaine, la croissance économique que la Vallée du Guadalquivir expérimentait, surtout à partir du siècle I apr. J-C, a été spectaculaire. Dans las rives du Betis (Guadalquivir) et du Síngilis (Genil) ils ont apparu des vestiges de poteries, d'embarcadères, d'exploitations agricoles, etc. Les débris des amphores d'huile de cette zone, ont été trouvés dans zones comme Angleterre, Allemagne et surtout en Rome.

 

 

   Antigua                

 
           

Moyen Âge

 

Après la chute de l'empire Visigoth, dans l'année 711, a lieu l'invasion musulmane. La zone de Palma del Río devenait parti à Cora de Córdoba. En 855 il apparaît documentée pour la première fois l'existence de Palma comme un noyau urbain mais avec très réduites dimensions.
À partir de ce moment la zone s'appellera Balma. Petit à petit, ce noyau se développera.


Au XI siècle, la forteresse ou château est construit, dont on conserve les grosses tours.


Au XII siècle, la muraille est construit, pour défendre le peuple des incursions chrétiennes, de plus en plus fréquents.


Au 1241, des troupes sous les ordres de Don Alfonso, Infant de Molina, par ordre de son frère Fernando III, conquirent Palma. Cependant, plusieurs habitants continuaient à habiter ici.


Au 1342, le roi Alfonso XI transmet le village au Mice Egidio Bocanegra, Amiral de Castilla du seigneurie des Bocanegra, une famille originaire de Gênes, en reconnaissance des services militaires rendus.


Au milieu du siècle XIV, il existe en Palma une synagogue mudéjar, avec des musulmans originaires de la localité châtelaine de Gumiel. Cette communauté se bénéficiera d'une carte de privilège, en étant une des communautés plusieurs nombreuses avec 120 familles.
En 1473, on produit une émigration de juifs convertis originaires de Cordoue à Palma del Río, depuis des assauts produits en Cordoue. Palma del Río avait au milieu du siècle XV une synagogue et une importante communauté de juifs convertis, jusqu'à son expulsion en 1492.

 

 

 

 

 

 

     
historia

 

 

           

           

 

Les temps modernes

 

 

En 1507, la seigneurie devient en comté, en étant le premier comte de Palma, Luis Portocarrero. Dans cette époque s'abandonna le château comme résidence des seigneurs et le Palais Portocarrero est construit, à l'intérieur de la muraille.
En 1675, Palma del Río avait 2500 habitants. Un siècle plus tard, en 1774, ils n'allaient pas jusqu'á 1000. En 1840, le village disposait de 625 maisons, 41 rues, une Grand-Place, 4 petites places et 5000 habitants.

 

 

     Historia2

 

 

           

L´epoque Contemporaine

 

Le 31 janvier 1888, la régente María Cristina de Habsburgo-Lorena, accorde le titre de ville à Palma del Río. Dans les dernières décennies du siècle XIX, le pont de fer qui croisait le Guadalquivir et la gare sont construits. Entre 1910 et 1936, Palma del Río s'érige en bastion du mouvement ouvrier et de la maçonnerie. La loggia Luz y Prosperidad, était le seconde de Cordoue, en se constituant avec le temps dans le foyer maçonnique plus important de la Vega del Guadalquivir.


Dans les élections législatives de 1936, la candidature du Frente Popular obtint la majorité absolue. Entre le 19 et le 20 de février des affrontements entre la population se produisent à cause de la célébration de la victoire du Frente Popular. Au début de la guerre civile la ville reste dans le camp républicain. Finalement, le matin du 27 d'août de 1936 les troupes nationales qui arrivent depuis Écija, sous les ordres du commandant Baturone, conquièrent Palma del Río. Pendant ce jour et le suivant, des nombreuses exécutions ont lieu. Dans les années qui suivent à la guerre, Palma del Río souffre les conséquences.


Après la longue dictature du général Franco la démocratie est instaurée en 1977 avec les premières élections. En 1978 les palmeños donnent sa voix majoritaire à la nouvelle constitution. En 1979 on a rétablis les élections municipales, 35 années de démocratie municipale ont permis un évident changement de la ville de palma del Río où nous devons mettre en valeur en première position les infrastructures urbaines, en modernisant les artères principales et les nouveaux quartiers pour répondre à la demande de demeure qui le village avait. Ce développement urbanistique s'a complété avec la création des polygones industriels qui participent au développement de l'industrie agroalimentaire; une croissance qui a obligé à la construction d'une moderne circonvallation avec un nouveau pont de double arc sur le fleuve Guadalquivir et accès au zones en expansion de Palma.

 

 

historia3

 

Dans le cadre culturel, Palma del Río a le théâtre Coliseo, cadre de référence de la Foire du Théâtre dans le sud, et la récupération des espaces culturels comme la maison de la culture, le centre pour le jeunesse, le couvent de Santa Clara, et le musée municipal. De même le village compte sur l'édifice des usages multiples et d'autres installations distribuées le long de la ville.


Dans l'aspect économique, y a eu un important accroissement de l’exploitation des agrumes et un développement de l’industrie agroalimentaire, en plus une augmentation notable du secteur des services et un naissant développement touristique.

 

 

 

Office de tourisme de Palma del Río. Plaza Mayor de Andalucía, s/n C.P: 14700
Palma del Río (Córdoba) - Email: oficinadeturismo@palmadelrio.es
Téléphone: 034957 64 43 70 - Mentions légales     Règles de confidentialité

dessiné par eprinsa

Créé avec Portal - Gestion des contenus Web

Valide XHTML1.0

Accessibilité